Ce dimanche 26 janvier 2020, au lendemain de la soirée de gala, point fort de la semaine des Maîtres de la magie, les enfants ont rencontré les magiciens lors du Petit-déjeuner des sorciers.

« Il m’a dit que tout était bon, que rien n’avait «flashé» ». Répondant à l’invitation de la mairie qui, depuis trois ans, convie les enfants à rencontrer les artistes s’étant produits la veille, Thomas (14 ans) était venu à ce « Petit-déjeuner des sorciers » avec une idée en tête, un jeu de cartes dans la poche… et un sacré culot. Proposant au Canadien Luc Langevin, star mondiale de la magie, de lui présenter un tour, il l’a exécuté sans trembler.

« Jamais je ne me suis levé aussi tôt au lendemain d’un spectacle, s’amusait l’artiste, ce dimanche matin, dans les locaux de la mairie. Mais je ne regrette pas. Ce festival est organisé à la perfection et cette rencontre avec les enfants est une sacrée bonne idée. Le jeune Thomas m’a impressionné car, généralement, à cet âge, le stress prend le dessus. Là, il était en contrôle, tout en restant spontané. Bravo ! »

Pratiquant la magie depuis quatre ans, le jeune garçon va intégrer l’école de magie de Coudekerque-Branche (lire ci-dessous) pour encore progresser. « Une excellente formation pour la vie, assure Luc Langevin. Car, si tous ces élèves ne sont pas forcément destinés à devenir des professionnels, tout ce qu’ils apprennent pourra leur servir dans la vie en développant des aptitudes comme la patience, la persévérance, le contrôle. »

« J’aimerais comprendre »

Mais, en ce samedi matin, il était surtout question de lâcher prise pour ces enfants qui, pour la plupart, avaient assisté au spectacle, la veille. « C’est bien de les voir en vrai, faire des tours devant nous. J’aimerais bien comprendre, mais ils ne veulent pas trop expliquer je crois. » Un léger regret pour la petite Emma, à l’affût du prochain tour.

L’avenir se dessinera dès la semaine prochaine pour l’équipe qui organise cet événement de grande ampleur. « Il y a onze ans, ça durait une journée. Aujourd’hui, c’est une semaine, explique l’un des responsables de 2D Productions. Grâce au soutien municipal, nous sommes l’un des festivals qui accueille le plus de têtes d’affiche. Nous en avons déjà trois pour l’an prochain. L’avantage c’est que notre équipe de prod compte plusieurs magiciens. » Il suffirait donc d’un coup de baguette magique ?