Éric Antoine, la star de la dixième édition, était très attendu par les Coudekerquois. Il ne les a pas déçus.

 

« Sur chaque carte, j’ai noté le nom de footballeurs : Pogba qui est le 4 de trèfle, Pavard, Mbappé… Vous allez me donner une valeur de carte », a lancé le jeune Gabriel Bailleul, sans se démonter, à un adulte choisi au hasard. Devenu la mascotte du festival des Maîtres de la magie dont il ouvre désormais la soirée de gala, le fils du maire a surpris le public avec un numéro de mentalisme plein d’humour et d’inattendues manœuvres de prestidigitation.

« Deux mètres plus 7 centimètres d’érection capillaire »

Le public, conquis, attendait avec impatience la star Éric Antoine, artiste révélé par La France a un incroyable talent. Le géant, dans tous les sens du terme (il dit lui-même qu’il mesure « 2 mètres plus 7 centimètres d’érection capillaire »), revisite les tours classiques de la magie en les insérant dans un spectacle vivant qu’un Bigard n’aurait pas renié, où les spectateurs du premier rang deviennent tantôt les victimes complaisantes de son infaillible humour, les assistants de ses illusions, les complices de ses improvisations.

Au menu de la soirée, il y avait également des numéros d’illusions de Marc Dossetto. Caroline Marx a malmené le « beau gosse » David Bailleul en le soumettant à la camisole pour le transformer en marionnette. Arthur Tivoli a réussi à se sortir, en deux temps, d’un inextricable piège à cordes tandis que le magicien-judoka Adnan n’a eu besoin que d’une prise pour séduire les spectateurs avec ses talents de mentaliste.

Jean Vilar a bu les illusions de Gill Ouzier et pu vérifier que Mathieu Stepson méritait sa qualification pour les championnats de France qui auront lieu du 26 au 29 septembre prochain à La Napoule (Mandelieu). Entre chaque numéro, Jean Fred, animateur de la soirée de gala depuis 10 ans, a présenté ses numéros d’illusions.

 

Article de la voix du nord du 28 janvier 2019 – Copyright photo : les Maîtres de la magie